Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 12:30

Jour de fête à Pékin et dans tout le pays qui s'apprête à célébrer ce 1er octobre le soixantième anniversaire de la révolution chinoise.  (Pour plus de détail sur cet événement voir l'article que nous y avons consacré.)
                    Le défilé des personnels féminins de l'armée chinoise a fait sensation.

100 000 personnes ont défilé sur la place Tien An Men au centre de Pekin. Des militaires bien sûr avec avion de chasse et missiles intercontinentaux, mais aussi des écoliers ou les sportifs héros des derniers
Jeux Olympiques de Pekin en 2008. Des actions symboliques ont été menées pour renforcer l'unité du pays sécoué par les revendications nationales des Tibétains ou des Ouigours. Les minorités ethniques au sein du pays sont mises en avant au travers de 56 colonnes représentant les différents peuples de la Chine Une cérémonie retransmise dans tout le pays par la télévision nationale et qui sera clôturée par un gigantesque feu d'artifice.

Le JDD montre dans un superbe diaporama les fastes de cette journée.

Le président Hu Jintao, du haut de la terrasse de la Paix Celeste où trône le portrait de Mao Ze Dong a ainsi lancé:
"Le développement et le progrès de la nouvelle Chine depuis 60 ans ont  prouvé pleinement que seul le socialisme peut sauver la Chine et que seules la  réforme et l'ouverture pouvent assurer le développement de la Chine, du  socialisme et du marxisme"

Voilà résumé l'étrange paradoxe qu'est cette Chine triomphante. Un régime politique qui cite Marx et qui tient d'une main de fer le pays tout en s'étant totalement ouvert économiquement aux joies du capitalisme et de la consommation. Cela peut paraître étonnant à nos yeux mais finalement dans l'optique chinoise, le socialisme est là pour contrôler cette croissance économique et permettre le developpement harmonieux de l'ensemble du pays. Le nationalisme, toujours très fort dans "l'Empire du Milieu" permet de souder le peuple et ses dirigeants. Le XIXème siècle a été le siècle de l'Europe, le XXème celui des Etats-Unis, le XXIème sera celui de la Chine.

Comme toujours en Chine, la sécurité a été impressionnante et la capitale consciencieusement quadrillée par la police pour éviter toute contestation ou débordement. Le centre de Pekin (une ville de 17 millions d'habitants) étant interdit au public dès la veille.

Quelques chiffres illustrent bien la croissance chinoise qui s'apprête à doubler le Japon et devenir derrière les Etats-Unis
la 2ème puissance économique mondiale. (origine des données chiffrées : Alternatives économiques /  l'Alsace.fr)

En 2008, le PIB de la Chine est de 3007 milliards d'euros contre 3371 milliards pour le Japon (et 1962 milliards pour la France)  Les Etats-Unis gardent encore une confortable avance avec environ 9770 milliards d'euros. Depuis 30 ans, la Chine continue d'afficher une croissance insolante avec un progression de 10% en 2008 là où l'U.E., les Etats-Unis ou le Japon atteignent péniblement 1,5%

La Chine a produit l’année dernière 500 millions de tonnes d’acier (contre 150 000 tonnes en 1949) et 501 millions de tonnes de céréales (contre 300 millions de tonnes en 1978 et 113 millions de tonnes en 1949). Les usines de montages installées dans les Zones Economiques Spéciales y produisent 9,3 millions de voitures par an.

La situation matérielle d'une bonne partie des chinois s'est largement améliorée : le pays est passé de 20% de personnes sachant lire et écrire en 1949 à un taux de scolarité de plus de 99% comparable aux pays développés. Du fait de ses 1, 3 milliard d'habitants, le PIB par personne de 3630 euros reste encore loin des standards européens (17800 euros environ) mais on vend en Chine un million de voitures par mois et des centaines de supermarchés (dont 125 Carrefours) fleurissent dans tout le pays.

                   

Malgré tout cette grande fête est aussi un moyen de se rassurer: la Chine est  un peu inquiéte pour son avenir : Comme le montre ce graphique de la balance commerciale chinoise, les exportations et les importations ont flanché depuis un an. En touchant ses principaux clients et fournisseurs, la crise économique l'a lourdement frappée et les chiffres de 2009 risquent de ne pas être aussi bons que ceux des années précédentes. La répartition des richesses est un autre problème dans ce pays de 1,3 milliards d'habitants où les campagnes de l'interieur restent pauvres. De plus elle commence aussi à prendre conscience que son urbanisation et son industrialisation massive n'est pas sans coût environnemental. L'air des grandes villes chinoises est l'un des plus pollué du monde, les reserves d'eau potables ont été contaminées par des métaux lourds tout comme de nombreuses terres agricoles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans Chine
commenter cet article

commentaires