Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 20:14
Petit rappel. Lundi 10 novembre 2008, nous allons voir, avec toutes les classes de terminales, "Bataille à Seattle"  au cinéma "le Jeu de Paume."  N'oubliez pas de confier vos cartes M'RA ( ou 3,20 €) à nos déléguées, Hayette et Maeva

BATAILLE A SEATTLE
Un film de Stuart Townsend
Avec Andre Benjamin, Woody Harrelson, Martin Henderson, Ray Liotta, Michelle Rodriguez, Channing Tatum, Charlize Theron, Connie Nielsen, Jennifer Carpenter
Durée : 1h38
Date de sortie : 07 mai 2008

En 1999, de gigantesques manifestations se sont opposées à la tenue de la conférence de la toute-puissante Organisation Mondiale du Commerce à Seattle. Jamais l'opposition n'avait été aussi forte, aussi frontale et aussi violente...
Bataille à Seattle nous plonge au coeur de ces événements à travers le point de vue de plusieurs personnes, manifestants, policiers, délégués de l'OMC, médecins. Ces cinq jours qui ébranlèrent le monde et marquèrent spectaculairement la naissance d'un alter-mondialisme planétaire livrent enfin leurs secrets et leurs enjeux...






La bande annonce :


Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans A lire et à voir
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 00:59

Histoire de commencer cette nouvelle année scolaire avec énergie, Etienne Augris se lance sur "Lire Ecouter Voir "dans une petite histoire du rap.

Une histoire en plusieurs épisodes qui retracera les évolutions de ce style musical qui devint à partir des années 70 l'un des grands moyens d'expression et de revendication des communautés délaissées des ghettos noirs des grandes villes américaines.


Nouveauté, cette série d'articles sera aussi disponible en version audio et même podcastable.

Pour découvrir cette histoire:

Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans A lire et à voir
commenter cet article
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 20:47

1968 fut décidement une année cruciale dans l'histoire du XXème siècle. Alors que le monde a les yeux tournés vers la guerre du Vietnam et les événements qui secouent la France, les choses bougent aussi dans le bloc soviétique. Témoins les événements de Prague en Tchécoslovaquie, à l'époque où Tchéquie et Slovaquie ne formaient qu'un seul pays.

Les tentatives du gouvernement communiste d'Alexandre Dubcek pour créer "un socialisme à visage humain", 12 ans après l'expérience malheureuse hongroise vont entrainer les foudres de Moscou. Leonid Brejnev ordonne aux troupes du pacte de Varsovie d'écraser tout de suite dans l'oeuf cette réforme. pour éviter de la voir se propager ailleurs.

Jean Christophe Diedrich consacre un article détaillé à cette tentative d'emancipation ratée sur son blog , on pourra aussi compléter avec l'article de Julien Blottière sur Bricabraque.

De son côté Stéphane Mantoux continue à s'intéresser au conflit en Ossétie tout en analysant aussi l'enlisement de plus en plus préoccupant du conflit afghan après la mort de dix soldats français engagés dans le maintien de la paix dans la région. Une conflit qui deborde de plus en plus sur le Pakistan voisin déchiré par des rivalités internes de plus en plus inquiétante, surtout si on se souvient que ce pays posséde l'arme nucléaire. Une situation qui se transforme de plus en plus en une guerre ingérable pour les occidentaux.


Sinon, j'ai commis quelques articles sur l'histgeobox autour de chanson humoristiques du début des années 70 qui en disent long sur l'atmosphére de la société du temps : "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil" de Jean Yanne et "Merci patron" des Charlots. Bon je met un peu en avant mes productions mais comme toujours il y a plein de choses passionantes sur l'Amérique Latine, l'inquisition ou le regrétté Isaac Hayes.

Pendant ce temps le blog continue à être tranquillement toilétté pour être tout beau pour la rentrée.
Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans A lire et à voir
commenter cet article
30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 23:07
Sur Lire Ecouter Voir, en ce moment, on vous propose une petite virée latino américaine.

La Zona, passionnant film sur les Gated Communities sur le modèle américain dans les pays en voie de developpement, ici le Mexique. Une enclave pour riches entourée de hauts murs et bénéficiant d'une milice privée qui veille jalousement sur ses habitants privilégiés. Quand 3 adolescents du quartiers voisins pénétrent dans ce petit paradis sécuritaire, les choses dérapent.

Et puis jeudi soir sur Arte, il y a la diffusion de Carnet de Voyage de Walter Salles qui raconte les années de jeunesse d'Ernesto Guevara jeune étudiant insouciant parti faire une virée à moto à travers l'Amérique du Sud, avant qu'il ne devienne le Che, icône révolutionnaire qui va embraser les luttes de libérations anti coloniales ou impérialistes.

Les articles sur mai 68 continuent aussi, que ce soit sur la révolution sexuelle, les affiches ou les actions dans les villes de province comme Nancy. D'autre choses devraient bientôt arriver notamment sur le rôle de la radio pendant mai 68 (merci Maxime) mais aussi sur les événements de 68 à Grenoble.



Et puis nouveauté initiée par l'hyperactif Julien Blottiere, dont on connait la passion pour la musique, l'histgeobox, qui se propose de raconter le XXème siècle au travers de ses chansons les plus marquantes.

Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans A lire et à voir
commenter cet article
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 18:18
France 2 diffuse ce soir un documentaire sur l'année 68. Une plongée dans les événements d'une année très riche, qui fut le point culminant des mouvements de revolte contre les ordres établis tant à l'Ouest qu'à l'Est.  Bien sûr en France mais aussi dans le monde du Japon au Mexique, des campus américains aux capitales du bloc soviétique. De Martin Luther King au Che Guevarra. En effet il revient au passage sur la guerre du Vietnam, le printemps de Prague et les mouvements de révoltes du Tiers Monde.

La "bande annonce"

Le dossier pédagogique.


Ce documentaire est signé Patrick Rotman, excellent documentariste et par ailleurs co-scénariste du film "l'Ennemi Intime" que nous avons vu ensemble vendredi avec les TS et lundi avec les TL.
Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans A lire et à voir
commenter cet article
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 13:16


jimi424.jpgPar manque de temps, je n'avais pas eu l'occasion de faire le point sur les derniers articles du blog "Lire-Ecouter-Voir". Celui-ci déborde d'une activité bouillonnante, notamment grace à Julien Blottière, le plus productif d'entre nous, qui continue sa série mélomane sur les grands concerts du mouvement hippie et contestataire de la fin des années 60.


GFAnnaMarly.jpgDécidément infatigable, il enchaîne par une tout aussi passionnante série en 3 volets sur la seconde guerre mondiale vue par la chanson française qui nous permet de comprendre comment a évolué la vision de ce conflit depuis le mythe d'une France unanimement résistante, jusqu'aux débats actuels,  plus complexes, où se mèlent le souvenir de la collaboration comme la difficulté de ressuciter la parole des camps.



FemmesReconfort.gif.pngEn bande dessinée, Etienne Augris se penche sur le manhwa corréen ( bon je vais me faire étriper par les spécialistes, mais on peut dire qu'il s'agit du cousin corréen du manga) et ses relations conflictuelles avec le Japon. L'ultra nationaliste Nambul qui imagine une nouvelle guerre avec un Japon forcément impérialiste et Femmes de réconfort qui revient sur le sort des femmes contraintes à la prostitution par l'envahisseur japonais pendant la seconde guerre mondiale.



juno_imagesfilm.jpgEnsuite un peu de cinéma avec Lord of War et Blood Diamonds qui décrivent la face noire de la mondialisation. Jean-Christophe Diedrich, lui, revient sur Juno, toujours diffusé au cinéma, formidable comédie américaine qui nous présente les tribulations drôles et tendres d'une ado enceinte. Ce film fut le succès surprise au festival du cinéma d'humour de l'Alpe d'Huez (d'après les témoins, des producteurs de comédies françaises se seraient
exclamés à peu près ainsi en sortant de la projection :"eh ben, il nous reste encore du boulot pour arriver à faire ça !").


img14571.jpgPour ma part, ce sera une étonnante émission de radio diffusée sur France-Inter, Rendez-vous avec X qui explore les coulisses de l'histoire de ces cinquante dernieres années entre espionnage et mystères politiques...
Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans A lire et à voir
commenter cet article
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 23:16

Pleins de choses intéressantes cette semaine sur le blog "Voir, lire, écouter"

zipang-copie-1.jpg1171199-Rambo-Penticton-copie-2.jpgZipang par Mr Augris un manga qui s'interroge sur le retour du militarisme nippon au travers du voyage dans le temps d'un navire de guerre japonais moderne qui revient en pleine seconde guerre mondiale.

Les affiches de mai 68 par Mr Diedrich, passionnante plongée dans les créations artistiques des militants de l'école des Beaux Arts qui mirent le graphisme au service de la révolte étudiante.
 

Rambo par votre serviteur qui, profitant de la sortie de "John Rambo" sur les écrans pointe, au travers une série de films de guerre apparemment commerciaux toute l'évolution d'un héros tiraillé entre exaltation du patriotisme anti-communiste et vision désenchantée de la société américaine. (Si vous vous demandez pourquoi je mets autant de temps à corriger vos copies c'est qu'en fait je suis au cinoche)

45.gif.jpg

 

Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans A lire et à voir
commenter cet article
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 16:56
 

Guy Delisle est un dessinateur de bande dessinée québécois qui a pas mal travaillé dans le milieu du dessin animé. C’est ainsi qu’il a professionnellement voyagé en Asie, où beaucoup de productions de séries d'animation sont délocalisées pour des raisons d’économie sur la main d’œuvre. A son retour, il rapporte de ses expériences des albums de voyage en noir et blanc où, dans un style volontairement simplifié et naïf, il se met en scène comme une sorte de témoin étonné de ce qu’il rencontre, décrivant ainsi avec beaucoup d’humour et de tendresse les pays qu’il traverse. 

 

 

undefinedShenzhen  


1ère étape: la Chine avec Shenzen sorti en 2003. Une ville nouvelle du Sud de la Chine, Zone Economique Spéciale où les entreprises étrangères viennent profiter du boum économique. On y découvre une Chine affairée à son expansion économique mais où tout ne marche pas toujours aussi efficacement que la propagande communiste essaye de le faire croire. Un pays aux traditions attachantes quoique parfois déroutantes pour le voyageur occidental.

 

 

9782844140357.jpg

 

 

Puis en 2005,  Pyongyang, capitale de la Corée du Nord, où l’auteur découvre un pays communiste dictatorial et refermé sur lui-même, entre gigantisme kitch des réalisations à la gloire du régime, endoctrinement des foules et système économique en ruine (l’électricité est ainsi coupée plusieurs heures par jour par souci d’économie) qui vit dans un culte de la famille Kim, père et fils au pouvoir depuis 60 ans.

 

 

py2.jpg

 

Enfin en 2007 est sorti Chroniques Birmanes où Delisle voyage dans un Myanmar, nom officiel de la Birmanie où sévit une junte militaire à la fois imbécile et corrompue qui fait régner un ordre tout aussi absurde qu’en Corée du Nord, Détail supplémentaire, cette fois-ci Guy part avec sa femme humanitaire pour Medecins Sans Frontières et son bébé, source de complications inépuisables. 


 

cb.jpg



Pour découvrir le début de cet album

  

Des lectures très intéressantes parues aux éditions de l’Association pour les deux premiers puis Delcourt-Shampooing pour le dernier. Je n’ai pas encore regardé si le CDI les possède, si non, je glisserai deux mots aux documentalistes, pour qu’elles essayent de se les procurer.


undefined
Pyongyang

Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans A lire et à voir
commenter cet article
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 08:29
The Host
(Gwoemul- 2006)

De :
Joon-ho Bong
 
Avec Song Kang-Ho, Bae Doona, Hae-il Park
 
 c13zyk2e.jpg


111431-1-the-host.jpgA Séoul, Park Hee-bong tient un petit snack au bord de la rivière Han où il vit avec les siens. Il y a son fils aîné, l'immature Gang-du, sa fille Nam-joo, une championne malchanceuse de tir à l'arc, et Nam-il, son fils cadet éternellement au chômage. Tous idolâtrent la petite Hyun-seo, la fille unique de Gang-du.
Un jour, un monstre géant et inconnu jusqu'à présent, surgit des profondeurs de la rivière. Quand la créature atteint les berges, elle se met à piétiner et attaquer la foule sauvagement, détruisant tout sur son passage.
Le snack démoli, Gang-du tente de s'enfuir avec sa fille, mais il la perd dans la foule paniquée. Quand il l'aperçoit enfin, Hyun-seo est en train de se faire enlever par le monstre qui disparaît, en emportant la fillette au fond de la rivière.
La famille Park décide alors de partir en croisade contre le monstre, pour retrouver Hyun-seo...


Les films de monstres géants sont très populaires en Asie. Ce film sorti l’année dernière ne déroge pas à la règle en matière de suspense et de scènes chocs, renouvellant au passage toute l’esthétique du genre. C’est aussi une vision particulièrement acide de la société coréenne en se plaçant à hauteur d’une famille un peu paumée qui se retrouve unie comme jamais lorsque la plus jeune fille disparait. Le film remet aussi en cause la tendance autoritaire du pouvoir coréen au travers de la gestion de la crise et l’écrasante présence des bases américaines dans le pays.

La bande annonce

Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans A lire et à voir
commenter cet article
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 13:37
   Frères de sang
( Taeguki  - 2004)
De : Je-Gyu Kang
Avec Jang Dong-Gun, Won Bin, Eun-Joo Lee

 

 

G85352099536617.jpgEn 1950, durant la guerre de Corée, suite à l'invasion nord-coréenne, deux frères sont envoyés de force au front afin de défendre le drapeau sud-coréen. Au travers du destin de deux frères embarqués malgré eux dans le conflit, se succèdent les combats sanglants, les répressions aveugles de la part des deux camps, enchaînant vengeance sur vengeance, entre Nord-coréens et Sud-coréens. Ces deux nations sœurs, combattant pour des idéologies qui parfois les dépassent. Lorsque le conflit s'internationalise (intervention américaine pour le compte du Sud puis chinoise pour le compte du Nord), les cartes se brouillent, les soldats changent de camps... Soldats de nations sœurs, mais frères de sang, telle semble être la réflexion qu'impose ce film.


Plongeons dans la guerre de Corée avec la plus grosse production du pays en terme de budget et de figuration : 12 millions de dollars et 25000 figurants pour une réalisation qui se veut trés nettement dans la lignée du Soldat Ryan. Le destin des 2 frères qui par les aléas de la  guerre se retrouvent opposés dans chaque camp, est une métaphore à peine voilée de la division de la Corée. On peut reprocher au film sa surenchère dans la violence ou quelques effets mélodramatiques faciles un peu trop appuyés mais le projet à sa sortie était de rappeler aux jeunes générations coréennes l'absurdité de l'origine de la division du pays dans un film volontairement commercial pour attirer le plus de monde possible (grosse publicité, les acteurs sont des jeunes stars locales), alors que se profilait des discussions de rapprochement entre les deux Corée. Dernier détail, le titre original Taeguki évoque le drapeau de Corée du Sud conçu lorsque la résistance du pays était unie face à l'occupant japonais pendant la seconde guerre mondiale.


La bande annonce
Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans A lire et à voir
commenter cet article