Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 11:56

Mesurer les inégalités dans le monde est un travail difficile tant les paramétres à comptabiliser peuvent être variés.  Il faut s'arreter sur le principal d'entre eux : l'Indicateur de Developpement Humain.

Pendant longtemps, on s'était contenté de regarder la croissance économique et les  revenus financiers des pays pour diviser le monde entre pays riches et pays pauvres. Ce qui avait permis aux pays du Tiers Monde d'envisager de se regrouper pour se défendre et peser davantage dans les institutions mondiales. A partir des années 70, les différences d'un pays du Tiers monde à l'autre sont telles que ce genre de simplification n'est plus possible. Comment comparer un pays qui regorge de pétrole, un géant démographique dont la population atteint le milliard d'habitant et une petite nation d'Afrique ravagée par la guerre civile ? De même on s'apperçut assez vite que des pays bénéficiant de ressources et dont l'économie semblait en apparence florissante pouvaient cacher une dictature où la quasi totalité de l'argent était (d'ailleurs pourquoi utilise-je le passé ? est) détourné par ses dirigeants et où la population ne voit guère son sort s'améliorer.


L'Indicateur ( ou Indice) de Developpement humain a donc été imaginé par les statisticiens de l'O.N.U en 1990 pour pouvoir mesurer en quelque sorte le degré de bien-être des populations dans le monde. Il ne s'agit plus de savoir qui est le plus riche mais plutôt où on vit le mieux. Il s'inspire des travaux d'économistes pakistanais et indiens, notamment le prix Nobel d'économie Amartya Sen qui s'était penché sur ce qu'il appelait "l'économie du bien-être".

Comment mesurer ce "bien-être" ? 3 critères essentiels ont été retenus.

- La richesse: Soyons honnête, il est plus facile de vivre bien quand on a de l'argent. C'est pourquoi on prend le revenus moyens des habitants calculés à partir du Produit Interieur Brut divisé par le nombre d'habitants. Le tout en dollars américains.

-L'accés à l'éducation, gage d'un developpement futur. On fait une moyenne entre le taux de scolarisation et le taux d'alphabétisation des adultes (être capable de lire et de comprendre un texte simple)

-La santé : tout simplement l'espérance de vie bon reflet de l'état sanitaire d'un pays...


Evidemment melanger des années, des pourcentages et des dollars par an est un peu compliqué et la formule pour calculer l'indice est particulièrement alambiquée (Pour simplifier disons qu'il y a des logarithmes dedans).

On en arrive à un chiffre compris entre 0 et 1. Plus on se rapproche de 1, meilleure est la situation. Au contraire plus le chiffre est proche de zero, plus le niveau de bien-être est mauvais. Le Programme des Nations Unies pour le Developpement calcule chaque année cet indice.

Pour simplifier le calcul on peut estimer:

Qu'un PIB/hab de 100 $ est à 0, un PIB/hab  de 40 000 est à 1
Qu'un pays dont l’espérance de vie est de 25 ans est à 0, et 1 pour un pays où on vit 85 ans.
Et que pour l'alphabétisation on va de 0 (0%) à 1 (100%).


                        Source atelier cartographique du Monde Diplomatique

Les divisions Nord-Sud se retrouvent assez bien, la situation catastrophique d'une bonne partie de l'Afrique subsaharienne qui ressort tout particulièrement.

Si on affine un peu on s'apperçoit que la première place n'est pas tenue par les géants financiers, même si la triade domine, surtout de petits pays prospéres qui ont souvent mis en avant une protection sociale importante. l'Islande avec 0,968 suivis par la Norvège et l'Australie. la France est 10ème avec 0,952 devant les Eats-Unis (12ème) mais derrière le Japon (8ème).

Tout en bas du classement on trouve le petit état africain de Sierra Leone, à qui sort d'une guerre civile particulièrement meurtrière. Avec un IDH de 0,336, une durée de vie moyenne de 41 ans, un taux d'alphabetisme de 34% et un revenu moyen de 806 $ par an et par habitants.

L'évolution générale de l'IDH depuis 1975 (date à partir de laquelle on dispose de données suffisamment fiables pour pouvoir faire les calculs) montre une croissance notable pour toutes les regions du monde sauf l'Afrique subsaharienne qui stagne depuis 40 ans autour de 0,4.

Le site du PNUD permet de visualiser et d'avoir plus de renseignements sur cet indice notamment au travers d'animations.

Mais comme toutes les moyennes, l'IDH n'est pas à 100% satisfaisant. Alors pour affiner on a aussi pris en compte la différence entre la situation des hommes et des femmes selon les pays avec l’Indicateur sexospécifique du développement humain (ISDH)  calcule cette situation en séparant les sexes. Existe aussi l’indice de la pauvreté humaine (IPH) qui lui calcule ce qui manque pour arriver à un niveau de vie décent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans Les Sud
commenter cet article

commentaires

Anne Péné-Annette 15/11/2009 17:59


Merci et bravo pour votre blog, très riche et pédagogique.Je le rajouterai à mes références bibliographiques pour mes étudiants en géographie de prmier cycle (en initiation en géographie humaine
notamment)
Anne Péné-Annette, agrégée de géographie, enseignant en tant que PRAG à 'université de Versailles Saint Quentin-en-Yvelines


Mr Tribouilloy 17/11/2009 17:31


Merci pour ces encouragements, j'espère que cela pourra être utile aux anciens bacheliers devenus étudiants.