Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 00:21

On le craignait depuis quelques temps mais une circulaire du ministère de l'Education Nationale confirme ce qui se murmurait un peu partout. Le taux de réussite au bac cette année va être drastiquement revu à la baisse en raison de la crise financière et économique qui touche le monde à l'heure actuelle.

Mr Xavier Darcos, notre ministre l'a confirmé avec un certain fatalisme dans un entretien accordé hier soir à France 2 : il va être impossible de conserver un taux de réussite global d'environ 85 % à l'examen.
" Il ne faut pas se voiler la face, avec les difficultés financières actuelles, des économies sur les budgets de fonctionnement des institutions publiques sont devenues indispensables. L'Education Nationale, comme tous les autres ministères ne pourra pas échapper à cet effort. Réduire les coûts engendrés par la massification du baccalauréat est une piste que nous explorons désormais. En effet le coût moyen de la scolarité d'un étudiant est largement supérieure à celle d''un lycéen. En l'état actuel du financement des universités, il nous faut reconsidérer l'idée d'envoyer autant de lycéens dans le Supérieur. Il vaut mieux se recentrer sur un taux de réussite avoisinant seulement 50 % dans les filières générales et 40 % en section technologique, pour pouvoir financer au mieux un système universitaire de qualité répondant aux exigences d'une économie moderne. Et de toute façon avec l'augmentation massive du chômage induit par la tourmente financière, il serait inconscient d'envoyer autant de monde aussi vite sur le marché du travail. "

Concrètement, les instructions qui ont été envoyées aux chefs d'établissement font état d'un relèvement général de la moyenne d'admission aux épreuves écrites du premier groupe. Celle-ci passerait à 12, une note globale de 10 devenant la barre d'admissibilité à l'oral de rattrapage. Des consignes de sévérité accrues ont aussi été transmises aux futurs correcteurs pour permettre d'accorder les résultats aux objectifs d'économie demandés. Le but étant de réduire cette année l'admission au bac à un candidat sur deux, notamment dans les filières L et ES, jugées moins immédiatement utiles dans la compétition économique mondiale.

Il s'agit au passage de permettre d'introduire plus facilement la future reforme du lycée qui doit faire passer la scolarité au lycée de trois à quatre ans avec une terminale désormais en deux années.

Vous pouvez consulter ici la circulaire ministérielle qui détaile les nouvelles consignes de réduction des admissions au bac.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans Pédagogie
commenter cet article

commentaires

jcqsmich 05/05/2010 23:55


C'est en lisant les commentaires (10 commentaires!!!) que j'ai compris.
Je dois dire que j'étais à moitié étonnée vu certaines décisions gouvernementales actuelles.
En tout cas, merci pour votre site que je trouve formidable.


colette 02/07/2009 13:04

mon fils et moi y avons cru à fond !...surtout que nous venons de le lire (et non le 01/04) ...pour votre gouverne , il partait illico voir ses textes de philo(TL) au cas où !!!adrénaline garantie !

loulou 28/04/2009 09:41

Salut les amis,
je suis en terminale sms (si vous voulez, le vous envoie un texto mdrrrrrrrrrrrrrrrrrr), et on m'a confirmé que le bac serait dur (ouille ouille ouille) que me conseillez vous pour ne pas redoubler ma terminale

Mr Tribouilloy 30/04/2009 15:44


Pour ne pas redoubler sa terminale ? Euh... Travailler et réviser régulièrement, c'est déjà indispensable. Et puis aussi ne pas trop stresser ! Courage, ça va bien se passer...


obertran94 19/04/2009 22:04

Mdr, j'y ai vraiment cru^^

élève en TL 08/04/2009 11:00

J'y ai cru.. jusqu'à ce que je vois la date du post! ouf. :D