Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2008 7 11 /05 /mai /2008 23:59

Nous avons rapidement évoqué en cours  le cas de l'Afrique du Sud, ancienne colonie britannique, qui mit en place au XXème siècle un régime de ségrégation raciale qui leva contre lui l'opinion mondiale à partir des années 80. De nombreux artistes dénoncerent en chanson ce régime raciste qui, malgré l'indépendance du pays dès 1910, semblait continuer l'héritage de la colonisation.

L'histgeobox, le juke box historique mis en place par Mr Blottiere est dès lors l'indispensable outil pour évoquer cette situation au travers de 2 chansons : "Biko" de Peter Gabriel (par votre serviteur) et "Free Nelson Mandela " des Specials (par Julien Blottiere)...

Biko

Le 18 aout 1977, Steve Bantu Biko, fondateur du premier syndicat étudiant noir d’Afrique du Sud et militant anti-apartheid est arrêté par la police pour terrorisme. Le 12 septembre, celle-ci annonce sa mort, officiellement des suites d’une grève de la faim.

Personne n’est dupe, Biko est mort à la suite des sévices courants dans les prisons sud-africaines. Le scandale va durement toucher la crédibilité du régime de Pretoria et symboliser les déchirements d'une société qui vit séparée par couleurs.
.

Le pays en effet est une mosaïque ethnique. Il fut colonisé par les portugais puis par des hollandais avant d’être conquis par la force au début du XXème siècle par les britanniques. L’Afrique du Sud vit sous un régime de séparation raciale stricte doublé d’une rivalité entre blancs eux mêmes... 
La suite sur Histgeobox







Free Nelson Mandela

En 1924, le parti national afrikaner, défenseur de la minorité blanche et partisan de la ségrégation raciale, arrive au pouvoir. Il met en place une politique appelée "apartheid". Il s'agit d'un ensemble de mesures visant à limiter les droits des noirs et à les séparer des blancs.

Après des études de droit à Johannesburg, Nelson Mandela rejoint le Parti du Congrès national africain (ANC) pour lutter contre la domination sans partage des blancs. Le parti dénonce la répression policière féroce qui atteint son point culminant avec le massacre de Sharpeville en 1960 (69 individus y sont tués).

L'ANC lance alors un appel à la lutte armée. Aussitôt le parti est interdit et ses dirigeants emprisonnés. Mandela est ainsi arrêté en 1962, condamné à 5 ans de prison en 1963, puis à la prison à perpétuité sur l'île Roben en 1964...

La suite sur Histgeobox

Partager cet article

Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans Colonisation-Décolonisation
commenter cet article

commentaires