Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 12:26
Nous avons évoqué en début de semaine l'étonnant travail de recherche de Bruno Suchaut autour de la notation au bac. Très opportunement d'ailleurs, puisqu'une commission du Sénat planche dans la plus grande discrétion envisageant notamment de réduire le nombre d'épreuve et de faire passer le bac en 2 ans (comment ça c'est déjà le cas avec le bac de français en première ? On nous dit jamais rien !). Pour revenir au rapport Suchaut, nous avions notamment pointé l'absence de protocoles d'expérimentation : relevant qu'il n'expliquait jamais comment il a conçu et réalisé son expérience, qui étaient ces profs correcteurs, quelles instructions et consignes avaient-ils reçus etc...

Il semblerait qu'un certain nombre de participants à cette expérience pédagogique n'aient pas apprécié la façon dont leur travail a été utilisé et selon eux, quasiment détourné. Ils ont rédigé une lettre ouverte particulièrement virulante au président de l'université de Bourgogne où Bruno Suchaut enseigne. 

Pour en résumer les principales accusations, l'expérience a eu lieu dans le cadre d'un stage organisé par d'autres sur l'évaluation des notes, où on a donné des copies "à l'aveugle" à des enseignants pour qu'ils puissent comparer leurs pratiques. Le tout fait dans des conditions qui n'ont rien à voir avec l'épreuve puisqu'il n' y a eu ni barême ni grille d'évaluation qui sont la base de la correction du bac.

Bruno Suchaut se défend de toute provocation ou instrumentalisation à des fins politiques dans une interview (qui botte pas mal en touche) au Web Pédagogique.

Quelque chose me dit qu'on n'a pas fini de parler de cette histoire...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans Pédagogie
commenter cet article

commentaires