Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 13:19
Nous avons parlé du cinéma coréen avec les TL lorsque nous avons évoqué la guerre de 1950-1953 en cours.
Pays coincé entre la Chine et le Japon, coupé en 2 par la guerre froide, la Corée est mal connue chez nous. Pourtant c'est un pays fascinant que l'on commence à connaître ces dernières années grâce à sa production cinématographique.
 
Si le Nord, dont nous reparlerons, n'offre que de rares films patriotiques à usage interne, le Sud, qui a promulgué des lois de quota garantissant un pourcentage minimum de films coréens dans les cinéma du pays, l’a protégé de l’invasion massive des production hollywoodiennes ou hongkongaises qui auraient pu asphyxier la créativité locale.
 
Ils ont développé une industrie cinématographique remarquable qui n’hésite pas à traiter ouvertement de son histoire, de ses relations avec les frères ennemis du Nord, de la présence des bases américaines sur son sol ou des bouleversements liés à l’industrialisation et l’enrichissement rapide du pays.
 
Toute cette semaine je vais essayer de vous indiquer un florilège de ce qui se fait de mieux dans la production du « pays du matin calme » (c’est que veut dire Corée.). Bien sûr, il s'agit de films disponibles en France notamment en DVD.
 
J.S.A. (Joint Security Area) 
de Park Chan Wook (2000)
Lee Young-Ae, Lee Byung-Hun, Song Gang-Ho
 

poster.jpg

 
264.jpgSéparée par une zone démilitarisée de quatre kilomètres de large coupant la péninsule d'Est en Ouest -la " Joint Security Area "-, les deux Corée se font face depuis la fin de la deuxième Guerre Mondiale. Seul point de contact entre celle du Nord et celle du Sud, The Bridge of No-Return est une passerelle traversant la rivière Sachon qui relie les deux zones démilitarisées. Sophie Jang, jeune inspectrice de police suisse d'origine coréenne, doit mener une enquête extrêmement délicate pour le compte de l’ONU. Elle doit découvrir les raisons d’une fusillade entre des soldats du Nord et du Sud tout en évitant l’incident diplomatique. Elle s'aperçoit assez vite qu’aussi bien au Nord qu’au Sud personne ne veut que la vérité soit découverte.
 
Le film qui a révélé au monde l’excellent réalisateur Park Chan Wook (Sympathy for Mister Vengeance, Old Boy) ce thriller nous plonge dans la zone démilitarisée où l’on peut voir le quotidien des soldats des 2 camps. Un film qui eut pas mal de problèmes avec la censure car refusant de diaboliser les voisins du Nord et présentant des faits gênants pour l’histoire officielle sud-coréenne. Plastiquement très beau, scénaristiquement passionnant, ce film est indispensable pour comprendre la tension et l’absurdité des relations entre les 2 Corée.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans A lire et à voir
commenter cet article

commentaires