Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 15:34
img-4244.jpgNous avons vu en cours que l’essor d’Internet avait permis à tout le monde de pouvoir s’exprimer. Y compris en critiquant le pouvoir en place. Toutefois, certains gouvernements gardent un contrôle très strict sur la toile. La méthode la plus simple est d’interdire l’accès à Internet à sa population comme en Corée du Nord.  
 
La Chine, plus subtilement, filtre les informations disponibles et sait faire pression sur les grandes sociétés de recherche sur le web comme Yahoo ou Google qui veulent s’implanter sur un marché d’1,3 milliard de clients potentiels pour minimiser les résultats défavorables au gouvernement lorsque l’on tape certains mots clé. Pour cela existe Grand Pare-feu de la Chine (Great Fire Wall of China), double référence à son rôle de pare-feu réseau et à la grande muraille de Chine. Ce système bloque les contenus jugés hostile au régime.
 
C’est ainsi que les sites des minorités ethniques (Tibétains, Ouïghours), des églises ou de Taiwan sont inaccessibles en Chine. Tout comme Wikipedia, les sites d’ONG comme Reporters sans Frontières ou les blogs jugés subversifs.
 
Voici un exemple de ce contrôle avec une recherche d'images sur Tiananmen, la grande place centrale de Pekin sur laquelle a eu lieu en 1989 une grande révolte étudiante écrasée par l’armée. (vous pouvez aussi faire la même expérience avec le mot Tibet)

Recherche sur google.com version internationale.

Recherche sur google.com version chinoise (accessible difficilement en Chine)

Recherche sur google.cn (la version de google developpée spécialement pour le gouvernement chinois pour remplacer la précédente)

Recherche sur baïdu.com le moteur de recherche officiel chinois

(sources : wikipedia  photo : le blog de Glenn Twiggs un photographe américain )

Partager cet article

Repost 0
Published by Mr Tribouilloy - dans Chine
commenter cet article

commentaires